image

ACDED | HAÏTI

carte haïti

ACDED – Haïti, Marigot, Cayes-Jacmel, Bellanse

Contribuer au développement durable des communautés afin de leur permettre d’avoir une meilleure connaissance de leur milieu, de renforcer leurs capacités à mieux gérer et valoriser leurs ressources.

fillette levant le doigt à son pupitreDans une école primaire soutenue par l’ACDED

DOMAINES D’INTERVENTION
Autonomisation
Développement socioéconomique
Éducation formelle
Éducation informelle
Environnement
Méthodes pédagogiques
Paix & non-violence
Santé et nutrition

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Création : 1999
Nombre bénéficiaires : 38 600
Effectif équipe : 40
Langue(s) de travail : français
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
Contact : Cantave Saint Louis
Email : acdedjc@yahoo.fr
Téléphone : 00 509 288 2258
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………
enfants de primaire en uniforme vert clairNée en juin 1999, L’Action pour un Développement Durable (ACDED) a pour finalité de contribuer au développement durable des communautés auxquelles elle apporte son appui. Son action vise plus spécifiquement à, d’une part, permettre aux communautés d’avoir une meilleure connaissance de leur milieu et, d’autre part, renforcer la capacité des communautés à mieux gérer et valoriser leurs ressources, à construire des solutions pérennes à leurs besoins. L’association apporte son appui aux communautés de trois communes du Sud-est d’Haïti : Cayes-Jacmel, Marigot et Bellanse.L’ACDED a repris en 2000 les projets initiés à Marigot par l’association française Inter Aide et intervient dans les domaines qui rejoignent en premier lieu les préoccupations des communautés. Ainsi l’association intervient-elle dans sept domaines principaux :

  • Education des enfants aux niveaux préscolaire et primaire. Appui dans les communes de Marigot et des Cayes Jacmel à 21 écoles, afin d’assurer l’accès à un enseignement de qualité à près de 7 000 enfants (voir plus loin).
  • Santé communautaire. Education des mères et réalisation d’activités communautaires pour améliorer les conditions sanitaires des familles (construction de latrines…).
  • Santé scolaire. Prévention et éducation afin d’améliorer l’environnement sanitaire des écoles et éviter les cas d’infections liés à l’eau et à l’assainissement; traitement des parasitoses afin d’enrayer leurs propagations; suivi médical des enfants (voir plus loin).
  • Lutte contre le VIH/SIDA. Ce projet suit trois axes: mobilisation et sensibilisation, formation et structuration, promotion du dépistage volontaire et prise en charge communautaire. Les groupes cibles sont essentiellement des jeunes âgés de 14 à 24 ans. Des adultes sont également touchés.
  • Agriculture. Production de vivres, agro foresterie, arboriculture fruitière, production animale, micro crédit (banques communautaires)… avec l’objectif de contribuer à l’augmentation des revenus des agriculteurs sur la durée, dans un souci de l’équilibre environnemental.
  • Hydraulique des mornes. Captage de sources et maintenance d’ouvrages hydrauliques.
  • Formation. C’est là une activité transversale. Grâce au Centre de Formation de Bwa Toma (CFBT) pouvant héberger 60 stagiaires, l’ACDED propose des séances de formation aux groupes cibles sur des thèmes ayant trait aux activités qu’ils mettent en œuvre. Ils peuvent ainsi acquérir les compétences leur permettant de participer activement à la réalisation, au suivi des activités et d’assurer la prise en charge des résultats.

Les actions en faveur des enfants, soutenues par Partage, sont ici expliquées plus en détails.

Le programme scolaire

 

Face aux besoins signalés auparavant, l’ACDED se mobilise pour donner une éducation de qualité à près de 7 000 enfants. Ce programme est soutenu, de début 2007 à la fin 2009 par le Ministère français des Affaires Etrangères.

Ce programme consiste en un appui substantiel à 21 écoles communautaires, nationales et privées, de niveaux préscolaire et primaire : matériel pédagogique, aide à l’amélioration des conditions d’apprentissage, la formation de plus de 200 maîtres et des directeurs, l’implication des parents dans le fonctionnement et la gestion d’une vingtaine d’écoles communautaires à travers la création de comités de gestion composés de parents et d’enseignants…

L’autonomie des communautés dans l’éducation des enfants est un objectif central pour l’ACDED. Non seulement en responsabilisant les parents d’élèves dans la gestion administrative et pédagogique des écoles mais aussi en impulsant des projets générateurs de revenus afin d’apporter une viabilité au projet.

Ce programme donne également l’opportunité de mettre en œuvre une démarche et des activités susceptibles de stimuler des changements dans le fonctionnement du système éducatif afin que les enfants soient mis au cœur de ce système et qu’ils deviennent de véritables acteurs de leur apprentissage. Par exemple, des clubs d’enfants leur permettent de bénéficier de formation sur des thèmes comme les droits de l’enfant, le civisme, à travers la méthode « enfant pour l’enfant ». Ils peuvent ensuite assurer la formation de leurs camarades.

Par ailleurs, l’ACDED met en œuvre une action pour la promotion d’une éducation à l’équité, à la non-violence et à la paix visant à développer chez les enfants des relations empreintes de solidarité et de convivialité avec leurs camarades, leurs enseignants et leurs parents, grâce un savoir, un savoir-faire et un savoir-être acquis à la faveur des activités. Il s’agit là de diffuser une culture de tolérance et de paix basée sur le rejet de la violence, la reconnaissance et l’acceptation des libertés et des droits fondamentaux des enfants, et d’intégrer effectivement des valeurs de paix et de tolérance dans le programme éducatif.

 

Le programme santé scolaire

 

Cette action vise à contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires dans les communes de Marigot et des Cayes Jacmel. Les maladies les plus courantes (malaria, typhoïde, parasitoses…) enregistrées dans ces deux communes sont généralement liées à l’eau et à l’assainissement.

Il s’agit d’une part d’améliorer les conditions d’hygiène et d’assainissement dans 21 écoles, et notamment les systèmes d’approvisionnement en eau, de stockage et d’amélioration de la qualité de l’eau, l’évacuation des eaux usées, les systèmes de lavage de mains, l’élimination des déchets humains, l’élimination des ordures…

D’autre part ce projet suscite des changements de comportements en matière d’hygiène et d’assainissement de la part des élèves, des enseignants et des membres de leurs familles, grâce à des activités d’éducation sanitaire, de formation, démonstration et application de connaissances et de pratiques pouvant susciter une évolution des comportements.

Enfin, l’ACDED assure un suivi médical des enfants de ces mêmes écoles ainsi que le traitement des parasitoses internes et externes.

Ce projet a un impact positif sur les conditions sanitaires dans l’ensemble des communautés car ces écoles deviennent des modèles et les enfants des porteurs des gestes simples en matière d’hygiène et d’assainissement pour les familles.