image

Découvrez la vidéo de capitalisation de Coordination Sud sur le développement d’activités lucratives au sein des ONG

0
sur

Une grande partie des ONG doivent faire face à une baisse de leurs ressources financières et s’interrogent sur le développement d’activités lucratives comme réponse à cette situation. Quel intérêt et quelles difficultés de ce type de démarche ? Que faut-il avoir en tête pour s’engager dans cette voie de développement ? Comment cette pratique incite-t-elle à repenser le modèle organisationnel, économique et juridique de son association ? Un ensemble de questions auxquelles Coordination SUD a cherché à répondre via le Frio au moyen d’une capitalisation et d’un atelier d’échanges de pratiques.

Cliquez sur le lien : Voir la vidéo

Source : Coordination Sud

Le MESAD interview M. TRAORE MODIBO, le représentant pays du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA)

0
sur

images

M. Traore MOBIDO

Le MESAD organisation de solidarité nationale, depuis maintenant 15 ans œuvre dans le domaine de la protection des enfants et de la promotion de la jeunesse. Durant ces 14 années  ce sont plus de  500 000  enfants, qui de près ou de loin ont profité des projets en faveur des enfants et des jeunes. Démarré sur la cause des enfants de rue à ses début, le MESAD travaille plus aujourd’hui avec les enfants  des communautés défavorisées d’Abidjan, de Yamoussoukro, de Toumodi, de Katiola, et de Dabakala et ceux en conflit avec la loi. Pour atteindre ses objectifs, le MESAD répond à des appels d’offres, bénéficie de dons et legs de mécènes. Des mécènes du MESAD appelés « champion(ne)s de l’éducation » s’expriment sur leur engagement pour la cause des enfants défavorisés. Les champions de l’éducation du MESAD, sont des personnes physiques,  qui sont préoccupées par la question de l’éducation des enfants en Côte-d’Ivoire, en particulier de ceux issus des familles nécessiteuses. Il contribue à hauteur de cent mille (100 000) Francs dans l’année à soutenir les actions du MESAD proposées aux enfants et pour les enfants. Un champion se prête à une interview dans le bulletin du MESAD  «Anouanzê ». Au travers de cet entretien, il nous parle des motivations de son engagement pour la cause des enfants.

MESAD: bonjour monsieur TRAORE

TRAORE : Bonjour

MESAD : comment allez-vous ?

TRAORE : Bien !

MESAD : que faites-vous dans la vie active ?

TRAORE : Fonctionnaire des Nations Unies, représentant pays de OCHA. Je note qu’OCHA est la structure de régulation de l’information des agences des nations unies dans les pays où elle est installée.

MESAD : comment avez-vous  entendu  parler  du  MESAD ?

TRAORE : A travers le bureau OCHA. Lors de ma prise de fonction, j’ai décidé de faire une tournée des organisations de la société civile dont j’avais eu de bon écho sur leur travail pour les populations défavorisées. Le MESAD faisait partie à cet effet des organisations à visiter.

MASAD : pourquoi   êtes-vous devenu  un  champion  d’éducation ?

TRAORE : Comme je le disais précédemment j’ai eu le plaisir de visiter le MESAD et lors de cette visite, l’équipe du MESAD m’a présenté les missions et les défis de l’organisation. C’est donc en présentant les défis que Mlle NADJE, Directrice des Relations Publiques, dont la direction est en charge de la mobilisation des ressources, m’a présenté le projet et l’opportunité d’être un champion de l’éducation. Je n’ai pas hésité un instant à m’engager à soutenir cette action. D’après ce que j’ai pu retenir les fonds récoltés contribueront à offrir des activités récréatives aux enfants et permettront de soutenir l’éducation des enfants.

Je me suis dit pourquoi pas ; Pour moi une telle contribution en valait la peine.

MESAD : quelle est  votre  satisfaction ?

TRAORE : Je félicite d’abords l’organisation pour ses différentes actions au profit des enfants et des jeunes. Il n’est pas aisé de trouver des organisations qui soient sérieuses et intègres dans la gestion des fonds dans la mise en œuvre des projets. Je sais et je reste convaincu que l’ONG utilisera bien ces ressources.

MESAD :que préconiseriez-vous  au  MESAD  pour  une  meilleure  prise  en  charge  des  enfants ?

TRAORE : Je pense que l’organisation devrait communiquer assez sur cette opportunité qui est donnée à chacun de contribuer au développement des enfants. J’ai envie de dire qu’il y a encore des personnes de bonne volonté qui ont le désir de poser des actions pour des enfants mais ne savent pas à quelle structure crédible s’adresser pour soutenir des enfants en difficulté ou issus de familles démunies.

Une autre chose que j’aimerais, c’est inviter les membres de l’organisation à impliquer  d’avantage les champions aux activités du MESAD sur l’éducation. Transmettre des rapports d’activités d’éducation aux champions de l’éducation et les inviter sur le terrain afin qu’ils touchent du doigt la réalité des enfants.

MESAD : êtes-vous prêt  pour  un  nouvel  engagement  des  enfants ?

TRAORE : Je pense que je le ferai volontiers à nouveau.

MESAD : votre mot  de  fin  M.  TRAORE MODIBO

TRAORE : Mes remerciements et encouragements pour votre engagement et contribution à la scolarisation des enfants ivoiriens.

Appel à propositions – Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies (2016)

0
sur

UN-WOMEN-LOGO-376x282Le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes est un mécanisme multilatéral international qui soutient les efforts nationaux pour l’élimination d’une des formes de violation des droits de la personne les plus répandues au monde.

Montant des subventions et durée des propositions Pour les grandes organisations de la société civile : de 125 001 $ US à 1 million de $ US pour 2 ou 3 ans. Pour les organisations de la société civile de taille modeste : de 50 000 $ US à 125 000 $ US pour 2 ou 3 ans.

Organisations éligibles Les organisations dirigées par des femmes et les organisations de défense des droits des femmes ; Les organisations de la société civile et les réseaux régionaux et internationaux qui ont une présence nationale dans le pays ou territoire de mise en œuvre. Les institutions de recherche opérationnelle/d’évaluation spécialisées dans l’égalité des sexes et la violence basée sur le genre.

Domaines prioritaires Amélioration de l’accès des femmes et des filles à des services multisectoriels essentiels, sûrs et adéquats visant à mettre fin à la violence envers les femmes et les filles ; Renforcement de l’efficacité de la législation, des politiques, des plans d’action nationaux et des mécanismes de responsabilisation visant à prévenir et à mettre fin à la violence envers les femmes et les filles ; Amélioration de la prévention de la violence envers les femmes et les filles par le biais de nouvelles connaissances, attitudes et pratiques. N.B. : un guichet spécial a été créé pour la lutte contre la violence envers les femmes et les filles réfugiées.

Pays éligibles : Liste des bénéficiaires de l’APD établie par le CAD.
Date limite de soumission en ligne : 4 mai 2016

Plus d’informations

Source : Coordination Sud

Appels à projets 2016 – Initiative 5%

0
sur

INITIATIVE_Couleur-283x282Appels à projets pour le renforcement des systèmes de santé communautaire et national – réf. I5PC–2016–01

Pays concernés (RAEE): Comores, Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso et Madagascar

Le présent appel à projets est lancé dans le but de sélectionner des projets complémentaires des subventions du Fonds mondial visant à contribuer à la construction d’un système qui articule la réponse aux besoins en santé à tous les échelons du territoire (communautaire et national) en :
Appuyant le développement, le renforcement ou le maintien des capacités des personnels intervenant dans le champ de la santé à tous les échelons.

Et/ou en favorisant l’accès constant et durable des populations à des produits de santé de qualité.
 

Accès à des services de santé de qualité pour les populations marginalisées – réf. I5PC–2016–02

Objectifs des appels à projets Le présent appel à projets est lancé dans le but de sélectionner des projets complémentaires du Fonds mondial visant à améliorer l’accès des populations marginalisées à des services de santé de qualité, grâce à des stratégies adaptées et intégrées aux communautés.
Organisations éligibles Etre une personne morale ayant son siège dans un pays éligible ou en France ; Recours au partenariat (plusieurs structures impliquées) ; Inclure au moins un partenaire des pays bénéficiaires ; Ne pas avoir de dispositions statutaires qui n’autoriseraient pas que Expertise France ou tout auditeur externe désigné puisse effectuer des contrôles et vérifications.
Projets éligibles Projets de recherche opérationnelle; Projets de renforcement des capacités des acteurs nationaux et communautaires. Durée : de 24 à 36 mois
Montant des subventions Entre 250.000 euros et 1.500.000 euros en fonction de la couverture géographique des projets
Taux de cofinancement : 60% à 100% du budget du projet. Date limite de dépôt : 23 mai 2016. Plus d’informations

Source: Coordination Sud

L’ASA nous invite à visionner le clip « MAHANDRY ASA 150 secondes »

0
sur

Logo ASA (relook) 2011Une association du réseau de notre partenaire à Madagascar, l’ASA, vient de réaliser un petit documentaire. Le clip « MAHANDRY ASA 150 secondes »  de l’Association Casa Tana pour les Sans Abris de Madagascar est en lice pour un concours « Fast & Curious » organisé par le festival  » Curieux Voyageurs ». Plus il sera regardé et plus il obtiendra de « Likes » et plus il aura de chance d’être retenu… et  de faire connaître l’ASA… et de soutenir son action !

Voici le lien : http://www.youtube.com/watch?v=SNoto8HXoY4&sns=em

 

Partage, Maeecha, Mesad et RAEE réembarquent au sein de la deuxième phase du Prisme

0
sur

Logo PrismeLa première phase du Prisme, programme porté par le F3E et appuyé par l’AFD, vient de se terminer fin 2015. Dans cette première étape nous avons, avec nos partenaires, réalisé 2 séminaires collectifs et 2 ateliers de construction d’une vision à long-terme autour des approches orientées changement (AOC).  Les deux projets d’expérimentation  en Afrique, Maeecha et Mesad,  ont réalisé une analyse approfondie de leur contexte et du système d’acteurs. Ils ont également développé une vision à 10 ans, des stratégies de changement assortis d’activités précises et enfin ils ont élaboré un dispositif de suivi-évaluation.

Dans la deuxième phase, Mesad et Maeecha vont opérationnaliser et éprouver ces dispositifs mis en place. Ils iront collecter, analyser, mettre en débat les résultats du suivi et en fonction de ceux-ci réajuster les chemins, la stratégie et les activités. Au-delà du caractère expérimental de cette deuxième phase, les membres du Prisme souhaitent réinterroger les pratiques actuelles de suivi et évaluation et articuler les approches changement et les approches basées sur les résultats.

C’est un défi passionnant qui nous attend !

 

Guides sur le changement social sont disponibles pour consultation !

0
sur

BarefootLa Barefoot Guide Connection est une communauté internationale de praticiens du changement social. A cette fin, la communauté partage et développe des pratiques d’apprentissage et diffuse gratuitement en ligne des guides pédagogiques accessibles aux organisations. Chaque guide Barefoot est thématique et inclut des éléments en plusieurs langues dont le russe, le chinois, l’anglais ou l’espagnol.

La Barefoot Guide Connection étant une bibliothèque interactive d’outils et de lectures animée par les utilisateurs et les contributeurs, elle est ouverte à la participation de tous.

4 guides sont déjà disponibles pour consultation:

 

  • Guide Barefoot 1 : Travailler avec les organisations et le changement social
  • Guide Barefoot 2 : Pratiques d’apprentissage dans les organisations et pour le Changement Social
  • Guide Barefoot 3 : Mobiliser l’expérience du travail sur la santé dans les organisations religieuses pour transformer
  • Guide Barefoot 4 (En téléchargement le 26 mars 2015): Explorer les expériences réelles du changement social

 

Le Guide Barefoot 5 portera sur la transformation de l’évaluation et en tant qu’écrivain, donateur, lecteur, contributeur, etc., vous pouvez également y participer.

Pour en savoir plus voir link : http://www.barefootguide.org/-franccedilais.html

MESAD – Projet LIRE : dons de livres pour la bibliothèque au Centre Amis de Cœur

0
sur

20160109_102420

Les enfants au Centre Amis de Cœur

La bibliothèque en cours de création au Centre Amis de Cœur (CAC) a reçu des dons de plusieurs livres le samedi 9 janvier 2016 de la part de plusieurs donateurs (les enfants de Monsieur KASSI Euloge, la Directrice des Relations Publiques du MESAD et présidente du Rotaract Abidjan Excelsior Mlle. Meria NADJE et un donateur anonyme). Les enfants du Centre ont aussi pu bénéficier de séances de lecture faites par Monsieur MADOU Stéphane, membre du Rotary Abidjan Excelsior et Mlle. Corinne DOUDOU, Présidente du Rotaract Abidjan.

 

Cette initiative des clubs ROTARACTs Excelsior et Adjame s’inscrit dans le cadre du projet LIRE, INSTRUIRE, RECRÉER, ÉVEILLER (L.I.R.E), au profit des enfants encadrés par le MESAD. Cette collecte de livre se fait à travers des séances de lecture et une collecte de livre auprès des clubs amis, des entreprises, et des privés.

Afin de contribuer à ce projet, le MESAD invite toute personnes de bonne volonté et/ou intéressées par l’éducation des enfants à s’inscrire dans cette dynamique en contribuant à constituer une bibliothèque pour les enfants du Centre Amis de Coeur (CAC) et des quartiers de Yaosehi et Doukouré dans la commune de Yopougon.