image

Nouvelles du Mouvement Social Liban (MSL)

0
sur

MSLLe Mouvement Social Liban (MSL) dont les objectifs sont de faciliter l’accès des plus démunis à l’autonomie et la citoyenneté par des projets de développement socio-économiques et l’implication des jeunes dans le développement de leur société, a contribué au dernier numéro de la revue « Confluences Méditerranée ». Ce numéro fait une étude de la situation sociale que soulève le grand nombre de déplacés syriens au Liban au regard des rapports étroits qui ont toujours existé entre la Syrie et le Liban. MSL partage son expérience avec les enfants déscolarisés et y aborde notamment la question de l’intégration des élèves syriens dans les écoles publiques et comment la prise en compte des besoins et des problèmes mis en exergue, même pour les enfants libanais, a contribué à la prise de conscience du droit à l’Education et des droits des enfants.

Pour plus d’informations:« La société libanaise à l’épreuve du drame syrien » sous l’œil des chercheurs – Diane RAMIERE de FORTANIER – L’Orient-Le Jour

Madagascar – ASA: Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans les écoles de l’ASA

0
sur

Photo_Asa_1

Notre droit: aller à l’école!

La journée du 20 novembre 2015, la célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans le cadre du CIDE (Convention Internationale relative aux droits de l’Enfant) a été marquée par diverses organisations de sensibilisation et de communication relatives aux droits de l’Enfant au niveau des Ecoles disposées par l’ASA aux enfants des familles installées dans sa zone de migration.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant: Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’enfant_2015

Célébration de la CIDE à Maeecha : les enfants prennent la parole !

0
sur

Logo_MaeechaDECLARATION DES ENFANTS SUR LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENFANCE

Aujourd’hui 20 novembre, le monde entier célèbre la journée mondiale de l’enfance.

Moi, Istafida Mohamed Bacar, 14 ans, je porte la voix des enfants comoriens soutenus par l’ONG Maeecha pour faire la déclaration suivante :

La convention internationale des droits de l’enfant adoptée le 20 novembre 1989, que l’Etat comorien a ratifié avec 191 autres pays, affirme que je ne suis pas seulement un être fragile qui doit être protégé mais je suis une personne qui ai le droit d’être éduquée, soignée, et surtout écoutée, quel que soit l’endroit du monde où je suis né€. Et aussi le droit de m’amuser, d’apprendre et de m’exprimer.

Malheureusement, et malgré moi, chez moi, dans ma région, dans nos maisons, nous sommes des milliers à ne pas avoir accès à plusieurs de ces droits. Même les droits les plus fondamentaux ne nous sont pas toujours garantis.

more →

Témoignage de Saly Hema, directrice du Dispensaire Trottoir, sur la 5eme rencontre du RAEE

1
sur

DSC00465

Saly Hema – nouvelle coordinatrice du RAEE

Saly Hema, Directrice du Dispensaire Trottoir et nouvelle coordinatrice du RAEE, partage avec nous son expérience dans la 5ème Rencontre aux Comores.

Racontez nous un peu sur la rencontre. Comment cela s’est passé ?

Avant tout propos, je tiens à féliciter et à remercier tous les membres du réseau qui ont bien voulu croire encore une fois à notre aventure dans la mise en commun de nos connaissances et actions en faveur des enfants. Notre avenir à tous est l’enfant, « synonyme d’innocence et d’espoir ».

Cette année, la rencontre du réseau RAEE a eu lieu aux Iles Comores encore connu sous le nom des Iles de la Lune. Notre association sœur « Maeecha » nous a réservé un  accueil chaleureux dans l’île d’Anjouan, la deuxième île après Grande Comores.

Nous avons eu cinq jours de travail intense sur un thème commun qui nous tenait à cœur afin d’améliorer nos capacités d’interventions et de mises en œuvres des projets dans nos pays respectifs.

more →

Racines célèbre la Journée de l’Enfant Africain (JEA) 2015

0
sur

JEA_Racines

Racines et les acteurs du système éducatif

A l’instar de tous les pays du continent africain, le Bénin a célébré, cette année, la journée de l’enfant africain. L’Edition 2015 dont le thème est « 25 ans après l’adoption de la charte de l’Enfant Africain: Accélérons nos efforts pour l’éradication du mariage des enfants en Afrique» a une fois de plus été l’occasion pour diverses organisations gouvernementales comme non gouvernementales de mettre en lumière la condition de l’enfant africain et de s’engager à nouveau pour l’amélioration de ses conditions d’existence.

RACINES n’a pas manqué à l’appel et a célébré avec faste cette journée à travers diverses activités mises en œuvre pendant dix semaines. Il s’agit de l’organisation d’une compétition de football qui a mis aux prises les équipes des écoles primaires des communes de Savalou et Bantè, l’organisation d’activités ludiques au profit des enfants dans les écoles, l’organisation d’un concours de dessin et d’un concours de poème dont la phase finale s’est déroulée au cours de l’animation grand public organisée en présence des enfants et des autorités académiques et administratives. Cette animation grand public a été précédée d’une caravane à travers la ville de Savalou. A l’occasion, les enfants, venus très nombreux, ont délivré à la population, à travers des pancartes, des messages en faveur du respect de leurs droits.

more →

Si le RAEE me contait l’Afrique…

1
sur

Nous sommes désolés mais l’accès à cet article est réservé aux membres du réseau Partage-Lamako. Veuillez vous identifier si vous êtes membres
We are sorry but access to this content is for Partage-Lamako Network partners. Please login in  »members area » if you are a partner.

Le séminaire PRISME comme si vous y étiez!

0
sur

Au cours de la dernière rencontre du Réseau Afrique Enfant Epanoui (RAEE), deux organisations membres, à savoir MESAD et MAEECHA, s’étaient portées volontaires pour représenter le réseau au programme pilote sur les méthodes innovantes de planification et de suivi-évaluation conduit par le Fonds pour la promotion des Etudes préalables, des Etudes transversales et des Evaluations (F3E). more →

Echange entre les enfants de l’association Bandos Komar et le groupe Bloco Malagasy

0
sur

Bloco Malagasy à Bandos Komar Cambodge

Le groupe de percussions afro-brésiliennes Bloco Malagasy a rendu visite à l’Association Bandos Komar, partenaire de l’Association Partage au Cambodge pendant sa tournée en Asie de février/mars derniers. Les jeunes femmes ont réalisé une initiation à la batucada auprès des enfants de l’école. En retour, les élèves Cambodgiens ont présenté les différents instruments traditionnels de leur pays aux artistes Malagasy et leur ont appris à en jouer.

Voir la vidéo ici ……. Echange entre les Enfants de l’Association Bandos Komar et le groupe Bloco Malagasy