image

Madagascar – ASA: Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans les écoles de l’ASA

0
sur

Photo_Asa_1

Notre droit: aller à l’école!

La journée du 20 novembre 2015, la célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans le cadre du CIDE (Convention Internationale relative aux droits de l’Enfant) a été marquée par diverses organisations de sensibilisation et de communication relatives aux droits de l’Enfant au niveau des Ecoles disposées par l’ASA aux enfants des familles installées dans sa zone de migration.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant: Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’enfant_2015

Le Mesad commémore la journée de l’Enfant Africain à Yamoussoukro

0
sur

IMG_20150616_095326

Le Mesad commémore la journée de l’enfant africain

«La responsabilité des parents» vis-à-vis de leurs enfants passe par la connaissance de leur droit. C’était autour de ce thème que le MESAD et l’ensemble des organisations de protection et de promotion des droits des enfants de Yamoussoukro ont commémoré l’édition 2015 de la journée de l’enfant africain. Instaurée depuis le 16 juin 1991, la journée de l’Enfant Africain est célébrée tous les ans en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du Sud) le 16 juin 1976. Dans cette manifestation les adolescents noirs en Afrique du Sud protestaient contre l’imposition de l’enseignement exclusif en langue afrikaans.

Cette année, le MESAD et ses partenaires (Terre Des Hommes Italie, ACTED et PARTAGE) ont tenu à célébrer cette journée sur divers sites (Yamoussoukro, Abobo et Samo) pour permettre à un grand nombre d’enfants de se faire entendre et comprendre quant au respect de leurs droits. A Yamoussoukro, les festivités ont débuté par une parade animée par la fanfare municipale partant du centre de santé du quartier Dioulakro jusqu’à l’espace KANON (ancien terrain mondial de Maracana) du même quartier. Ce sont plus de 2000 enfants, qui ont pris part à cette parade et ont distribué plus de 1000 affiches avec des messages de sensibilisation à l’endroit des parents.

more →

Nouvelles du Prisme – Interview avec le MESAD

0
sur

P1070366

Serge Alain Kouadio – Coordinateur du projet Amboca

Serge Alain Kouadio, Coordinateur du projet Amboca, travaille depuis 2006 dans le MESAD. Il nous fait part de son expérience dans le programme Prisme.

Quelle est l’expérimentation du MESAD dans le Prisme? 

Le Mesad mène l’expérimentation du projet Amboca (qui veut dire « entre-aide »). Ce projet a pour objectif d’amener les populations du quartier précaire de Vridi 3 à être les principaux acteurs de leur propre développement afin qu’elles offrent à leurs enfants de meilleures conditions d’éducation et de santé. Le Mesad travaille depuis longtemps avec les approches communautaires participatives, avec les différents acteurs (les enseignants, les membres du COGES, les chefferies, d’autres ONGs et organisations de base, les autorités locales, par exemple). Cette démarche vise à impliquer de manière active la communauté dans la définition des questions la concernant, dans la prise de décisions sur des facteurs affectant sa vie. Cette perspective correspond bien à l’approche orientée changement, qui est basée sur l’évolution et les changements des acteurs sur un même territoire.

Quels sont les leçons apprises jusqu’à présent par le MESAD ?

Les approches orientées changement (AOC) ont permis d’aller plus loin dans la capitalisation des résultats et dans la mise en valeur des aspects qualitatifs du projet. Avec cette approche, on sort du cadre logique et il y a plus de souplesse. De plus, cela permet de voir plus clairement les changements qui s’opèrent au sein de la communauté et des bénéficiaires : ce n’est pas la quantité qui mène au changement, c’est la qualité. Par exemple, sur 5 ans, le MESAD a soutenu la construction de 6 classes. Mais au-delà, il y a eu plus de prise de conscience au sein de la communauté sur l’importance de l’éducation des enfants (la communauté participe à la gestion de l’école aujourd’hui) et l’hygiène du milieu. Avec l’AOC, les outils et dispositifs permettent de mettre cette deuxième information plus en valeur.

Quels sont les perspectives du programme Prisme pour le MESAD?

Nous allons au MESAD continuer la mise en place des outils et des dispositifs AOC sur le projet Amboca. Concrètement, nous allons mettre en œuvre les activités, les suivre et les valider et évaluer les changements opérés avec les différents acteurs. En somme, adapter le dispositif au contexte du projet et l’expérimenter. Au sein du projet, impliquer davantage l’équipe dans l’appropriation des outils proposés par le Prisme.

Participation du RAEE à l’atelier Prisme

0
sur

DSC02850

Nasser Assoumani – Directeur de Maeecha et Coordinateur RAEE

Nasser Assoumani, Directeur de Maeecha et Coodinateur du RAEE, partage avec nous l’expérience du réseau lors de l’atelier Prisme de juillet.

Parlez-nous de l’atelier PRISME qui a eu lieu en juillet dernier? Quel est le rôle du RAEE ?

Les membres du Prisme se sont réunis à Paris du 6 au 10 juillet dernier pour échanger sur l’avancement du programme en général et en particulier de produire des enseignements transversaux, de construire des messages communs, de travailler sur notre projet, de se renforcer entre pairs pour relever nos défis et de se projeter enfin dans l’avenir. Le RAEE représenté par MAEECHA des Comores et le MESAD de la Cote d’Ivoire avait joué le jeu en partageant selon les moments son expérience aux Comores et en Cote d’ivoire vu que nos projets étaient parmi les tout premiers à démarrer.

more →

Nouvelles du Prisme!

0
sur

Logo Prisme

Le Prisme (Programme d’Innovations méthodologiques pour planifier, suivre et évaluer des processus de changement), porté par le F3E et financé par l’AFD, propose à 15 projets de 10 pays différents d’expérimenter des dispositifs de suivi-évaluation orienté changement. Le deuxième séminaire lié au programme aura lieu en juillet 2015 à Paris: les 29 organisations membres de ce programme (dont le Partage/RAEE et les partenaires Maeecha et Mesad) se réuniront pour capitaliser collectivement autour des expérimentations déjà lancées. Quelques enseignements sur l’approche orientée changement sont déjà disponibles! Bonne lecture ! 

Vous pouvez consulter les enseignements sur ce document ci-dessous. 

prisme_enseignements_2_mai15_v2-1625-1722[1]

 

Solidarité des partenaires africains lors du séisme au Népal

0
sur

Photo Népal

Camp à Tundikhel – Kathmandou. Image source: VOC

Les manifestations de solidarité aux victimes du tremblement de terre au Népal se sont démultipliées les jours qui ont suivi le séisme. Les partenaires africains ont démontré toute leur solidarité aux partenaires népalais, VOC, CWCN et Bikalpa : « A nos amis du Népal, qu’ils sachent que nous sommes de tout cœur avec eux en ces moments aussi bien difficiles pour eux que pour l’humanité toute entière. Bien heureusement, ils ont la vie sauve, on ne manquera pas de remercier les divinités tout en priant pour qu’il n’y ait plus d’autres dégâts » (MESAD). Le partenaire aux Comores, Maeecha, a aussi exprimé sa solidarité : « nous sommes de tout cœur avec eux! ».

Témoignage du Dispensaire Trottoir sur la participation à l’atelier PRISME à Abidjan

0
sur

La directrice du Dispensaire Trottoir, Mme Saly Hema, a participé à l’atelier Prisme en Côte d’Ivoire en Janvier 2015. Elle partage avec nous son expérience dans cette rencontre très riche avec les partenaires Mesad et DT.

DSC02264En ma qualité d’observatrice venue du Burkina et spécifiquement du Dispensaire Trottoir, j’ai été agréablement surprise dès le premier jour de l’atelier qui a débuté de manière inhabituelle pour nous les novices. Le profil des participants étaient frappant ainsi que le démarrage même de l’atelier en tant que tel. La diversité de l’équipe toute entière qui comportait l’administration, les chefs coutumiers, l’association des femmes « BOKAYA » de Vridi 3, les enseignants, un représentant de la mairie, les professionnels de la santé et des membres d’AMBOCA du MESAD sans oublier RACINES, DISPENSIRE TROTTOIR, PARTAGE et le F3E.

more →

RACINES, désormais membre de l’AIDR

0
sur

A l’issue de sa première participation à l’Assemblée Générale de l’Alliance Internationale de Développement et de Recherche (AIDR), l’Association RACINES arrache le statut de membre (temporaire) de cette noble institution depuis le mercredi 9 mai 2014.

En effet, comme l’indique sa dénomination l’AIDR est un réseau international d’acteurs du Sud et du Nord, dirigeants d’entreprises de développement et de recherche, partageant une même éthique et un projet commun dont le siège est basé au Togo.
A travers la recherche, les échanges et la création d’outils innovants, l’AIDR vise essentiellement le renforcement des capacités de ses membres. A fin 2013, l’AIDR comptait 23 associations membres répartis dans 8 pays.
Dans le souci d’élargir sa plate forme Bénin qui comptait déjà 3 membres (MJCD, SOLIDEV et CDEL), l’AIDR a engagé au début de cette année 2014 un processus de recrutement d’un nouveau membre. Au terme de la première phase conduite par les membres de la plate forme Bénin, RACINES a été présélectionnée et invitée à défendre son dossier devant l’assemblée générale de cette institution tenue du 7 au 11 avril à Autrèche en France.

C’est donc au cours de cette rencontre que RACINES, représentée par son Directeur Exécutif, Arsène ADIFFON, a réussi à faire confirmer son statut de membre de l’AIDR. Mais conformément aux textes de l’institution, ce statut reste encore temporaire pour un an, délai d’observation au terme duquel il pourra être définitif.

Avec cette première participation aux travaux de l’AIDR, RACINES a pu apprécier le niveau de professionnalisme de cette institution ainsi que de ses membres et s’engage à mériter leur confiance définitive au terme de l’année d’observation. Fort de ses 15 années d’existence RACINES pense pouvoir partager toute l’expérience et l’expertise accumulées avec les membres de l’AIDR en même temps qu’elle reste convaincue que son adhésion contribuera à renforcer son efficacité

Arsène ADIFFON