image

Seja um DEFENSOR – Combate à Exploração Sexual Contra Crianças e Adolescentes

0
sur

18 de Maio é o Dia Nacional de Combate à Exploração Sexual Contra Crianças e Adolescentes no Brasil.

« Diariamente, centenas de meninas e meninos são abusados ou explorados sexualmente. No último ano, o #Disque100 registrou mais de 17 mil denúncias. Porém, os números ainda não expressam a realidade, já que muitos casos não são comunicados. »

O Gacc entra na campanha com o tema “Seja um defensor”, para mobilizar e conscientizar durante toda a semana sobre a importância de prevenir e combater essa prática.

Entre os dias 15 e 18 de maio diversas atividades foram realizadas com o intuito de gerar maior compreensão sobre o tema. Crianças, adolescentes, pais e comunidade em geral precisam entender o que é e quais as consequências de abusos sexuais cometidos a crianças e adolescentes. Assim, cada membro da sociedade podese tornar um defensor da causa.

Integrante da Rede ALDIN / Partage, o Gacc, em parceria com as Associações: ACECAB (Antônio Bezerra); ACAC (Jardim União); AACG (Granja); ADECOMP (Parambu) e ACOMVA (Várzea Alegre), desenvolveu atividades lúdicas com crianças e adolescentes: construção de plaquinhas e faixas, exibições de vídeos, rodas de conversas e outras. A culminância ocorreu dia 19, com uma caminhada para alertar a comunidade sobre o assunto e promover a conscientização de todos.

18582368_829267800571995_8749610351368643278_n18582368_1182796841847195_7380703528393044848_n

Les « Tambours pour une éducation pour tous » de la Bloco Malagasy réussissent à sensibiliser l’Afrique de l’Ouest sur l’importance de l’éducation

0
sur

La Bloco Malagasy vient d’accomplir avec brio sa septième tournée d’échanges interculturels. Après l’Espagne en juillet-août 2011, le Cambodge en mars 2011, le Cambodge et la Thaïlande en février-mars 2014, le Brésil en mars 2014, l’Afrique du Sud en avril-mai 2015, l’Asie du Sud-Ouest en février-mars 2016, les jeunes talentueuses de Tuléar ont encore une fois connu le succès cette année avec « Tambours pour une éducation pour tous » en Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Arrivées à Tuléar le 27 mars dernier, les sept percussionnistes ont connu trois semaines de partages, de renforcement de capacités et de découvertes.

La première étape des séjours interculturels de la Bloco Malagasy a débuté en Côte d’Ivoire le 6 mars dernier. Pendant dix jours, elles ont enchaîné les visites, les concerts et les échanges avec les artistes ainsi que les acteurs de la société civile ivoirienne. C’est ainsi par exemple, qu’elles ont pu s’entretenir avec les femmes influentes du monde entrepreneurial ivoirien au « Forum de l’Emploi et de l’Entrepreneuriat au Féminin » d’Abidjan ou encore se produire devant la grande famille de la Banque Africaine de Développement (BAD).

1.Boromo

Au Burkina Faso, à la seconde étape de  » Tambours pour une éducation pour tous « , les sept jeunes du groupe ont passé trois jours avec l’équipe des Grandes personnes de Boromo au cours desquels elles ont effectué des parades de rues, des échanges avec les artistes locaux et des spectacles pour tout public. Ainsi, le 18 mars, elles ont joué pour les détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Boromo. Ensuite, elles ont rejoint Bobo-Dioulasso où elles ont fait des rencontres artistiques enrichissantes et exceptionnelles. Elles ont ainsi joué avec un groupe de batucada burkinais. L’une des meilleures expériences des filles lors de ce périple en Afrique de l’Ouest est la soirée du 23 mars où elles ont joué avec deux autres groupes venant de deux pays différents: le groupe traditionnel Djoula du Burkina Faso et  la fanfare Ooz Band de la France.

 

2.feef

Ce voyage culturel a été organisé par le réseau Eau de Coco dont fait partie l’ONG Bel Avenir, en partenariat avec l’association française Partage et ses collaborateurs en Afrique de l’ouest dont les associations Dispensaire Trottoir et le MESAD (Mouvement pour l’Éducation, la Santé et le Développement), la Fondation Covalence, Kenya Airways et Carambole.

À la restitution de la tournée avec les bénéficiaires de l’ONG Bel Avenir, le 1er avril dernier, au Cinéma Tropic, les ambassadrices de la Bloco Malagasy ont exprimé leur satisfaction et ont espéré que leurs efforts pour la revendication d’une éducation de qualité pour tous porteront leur fruit !

 

4.trio artistique

‘CPCR Workshop – Capacity Building for Local Child Protection Officers’

0
sur

14195336_646641382161342_3382206928133403529_o  14188163_646641458828001_7392096866410117750_o

August 29th – 31st, CPCR conducts a workshop to summarize a project of capacity building for local child protection officers. Since 2014, CPCR has worked with the Ministry of Social Development and Human Security and UNICEF to conduct child protection training program for state officers in sub-district level across 10 provinces. This would be the last meeting for all state officers to review and summarize their performance. It is a positive development that now local state officers understand how to assist children in their areas and ask for help from local multidisciplinary team. Since the program receives a positive feedback, CPCR plans to expand this training to new areas. At the end of workshop, CPCR also conducts a special program – Meeting the Local Child Guard from 10 Provinces. ‘The Child Guard’ is another program that CPCR invites a general public to voluntarily assist children in their own areas. The program has expanded and received huge support from many sectors. CPCR believe that everyone can be ‘the Child Guard’

14124892_646641352161345_2018924200611057376_o  14115565_646641445494669_6848194032270102724_o

14115052_646681268824020_999777523150837271_o   14114978_646681238824023_6495318183806086212_o

Alimentation des enfants : appel à projets de la fondation Bel

0
sur

Bel

Appel à projets – Fondation Bel

La Fondation d’entreprise Bel a pour vocation de soutenir des initiatives en faveur des enfants et de leur alimentation. Vous avez un projet en ligne avec les missions de la fondation ? Dépôt des candidatures jusqu’au 15 septembre 2016.

La fondation Bel accompagne des projets qui ont pour objet de :

  • lutter contre la malnutrition infantile
  • soutenir des programmes de culture vivrière et de maraîchage
  • construire des infrastructures liées à l’alimentation des enfants
  • accompagner des actions pédagogiques en faveur d’une alimentation saine et équilibrée.

Procédure

Vérifiez que vous respectez bien l’ensemble des critères de sélection

Complétez le formulaire en ligne dans son intégralité, avant le 15 septembre 2016.

Pour en savoir plus : Contacter la fondation 

Source: Fondation Bel

La Journée de l’Enfant Africain (JEA) 2016 célébrée à Madagascar par l’ASA

0
sur

LES ECOLES DE LA ZMA CÉLÈBRENT LA JOURNÉE DE L’ENFANT AFRICAIN

C’était le jeudi 16 et le vendredi 17 juin que tous les écoliers de la ZMA (Zone de Migration de l’ASA) ont commémoré pour la troisième fois la Journée de l’Enfant Africain (JEA) cette année. Les élèves ont été supervisés et encadrés par leurs enseignants, l’équipe Tutorat et sociale. S’inspirant du thème de la célébration cette année, les élèves ont confectionné des pancartes sur lesquelles ils ont noté les messages qu’ils souhaitaient transmettre à leurs parents.

Pancarte montrant l'Afrique et Madagascar

Pancarte montrant l’Afrique et Madagascar

more →

Le réseau Partage Lamako se mobilise pour les Droits de l’enfant

0
sur

Photo_CRC

Formation dans le cadre du programme « Feeling YES, feeling NO » – CPCR

Le 20 novembre 2015, notre réseau international Lamako a lancé et relayé  un communiqué commun. Ainsi, 14 de nos associations partenaires ont réalisé des activités en réseau et simultanées pour l’anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant : des caravanes culturelles, des festivals pour les droits et pour la paix, des événements sportifs, des concours de dessins et réunions avec différents acteurs ont mobilisé différents pays du monde comme l’Equateur, le Brésil, le Honduras, l’Inde, le Vietnam, la Thaïlande… Mais aussi la France avec nos antennes bénévoles Partage Alsace et Partage Marne Ardennes.

Les droits de l’enfant de 1989 à 2015 et les améliorations attendues pour 2030             

Communiqué rédigé par M. Sanphasit Koompraphant – Ancien membre du Comité des Droits de l’Enfant des Nations Unies et Président de notre association partenaire thaïlandaise CPCR (Center for the Protection of Children’s Right).

Le 20 novembre 1989, la communauté internationale reconnait les Droits de l’Enfant indépendamment du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (DESC) qui couvre l’ensemble des droits des enfants. Avant 1989, juridiquement les enfants étaient la propriété de leurs parents, la Convention Internationale des Droits de l‘Enfant (CIDE) leur a permis de bénéficier pleinement de droits individuels. Il a fallu attendre plusieurs années après 1989 pour que les Etats membres de la CIDE réalisent qu’ils devaient établir un système de droits de l’enfant encrée dans des mesures législatives, incluant un budget et la mise en application de ces droits. Malgré des efforts réalisés en ce sens par certains Etats, les principes généraux de la CIDE sont encore loin d’être tous appliqués.

Selon la CIDE, les Etats devraient ainsi garantir aux enfants de jouir pleinement de leur droits en identifiant leurs besoins et leur environnement social, en travaillant avec des groupes pluridisciplinaires, avec les autorités locales, la communauté, l’école, et en particulier l’environnement social de l’enfant afin de mettre en avant l’intérêt supérieur de l’enfant.

Concernant plus largement l’environnement social de l’enfant, la situation au niveau national, régional et international devient de plus en plus hostile et dangereuse pour les enfants migrants et les enfants réfugiés qui sont particulièrement exposés au risque de trafic d’êtres humains et d’esclavage, les enfants affectés par des catastrophes, les enfants dans des zones de conflits armés et les enfants en situation de pauvreté, conduisant ces enfants vers ,l’ignorance, la faim, la maladie, les blessures, le handicap voir la mort. C’est pourquoi toutes ces situations devraient être prises en compte au plus vite par les Nations Unies. Nous demandons au Secrétaire des Nations Unies de proposer à nouveau que les enfants soient mis à l’ordre du jour de l’Assemblée des NU pour définir des mesures pour la protection, le respect des droits et la prévention contre toute forme de violence faite aux enfants au niveau national, régional et international.

En 2030 tous les enfants du monde devraient être à l’abri de toutes les formes de violence au niveau national, régional et international, afin qu’ils puissent grandir dans leur milieu familial, dans un climat de bonheur, d’amour et de compréhension comme inscrit dans le préambule de la déclaration des Droits de l’Enfant.

Une action commune qui marque les esprits et qui montre qu’ensemble on peut rêver plus haut et que l’on peut aller plus loin !

Afrique:

Madagascar:

Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans les écoles de l’ASA

Comores:

Célébration de la CIDE à Maeecha : les enfants prennent la parole !

Asie:

Inde:

UNCRC 26th Anniversary at VSSS in India

CRC’s 26th Anniversary day of SARD

Népal:

CRC anniversary in Nepal: CWCN promotes round Table interaction with Stakeholders

Thaïlande:

UNCRC 26th Anniversary at CPCR in Thailand with “Sex Education for Children” Program

UNCRC 26th Anniversary at CPCR in Thailand with “The Greatest Love” program

UNCRC 26th ANNIVERSARY at HSF in Nakhon

Vietnam:

UNCRC 26th ANNIVERSARY at Anh Duong in Vietnam

CRC’s 26th Anniversary day of Partage Vietnam: Drawing contests on topic “Your rights – your dream”

Amérique Latine:

Brésil:

Aniversario da CIDC no Brasil – GACC organiza caravana pelos direitos da criança no Ceara

Equateur:

Aniversario de la Convención en Ecuador – INEPE: “Festival por los derechos de los niños y niñas a la vida y a la paz”

Ecuador – San Juan: caravana artística para el Aniversario de la Convención Internacional Sobre los Derechos del Niño

Honduras:

Aniversario de la Convéncion en Honduras: Compartir realiza una caravana artistica

Europe:

Bosnie Herzégovine:

Celebration of the children’s rights convention

 

Madagascar – ASA: Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans les écoles de l’ASA

0
sur

Photo_Asa_1

Notre droit: aller à l’école!

La journée du 20 novembre 2015, la célébration de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant dans le cadre du CIDE (Convention Internationale relative aux droits de l’Enfant) a été marquée par diverses organisations de sensibilisation et de communication relatives aux droits de l’Enfant au niveau des Ecoles disposées par l’ASA aux enfants des familles installées dans sa zone de migration.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant: Célébration de la Journée Internationale des Droits de l’enfant_2015

Le Mesad commémore la journée de l’Enfant Africain à Yamoussoukro

0
sur

IMG_20150616_095326

Le Mesad commémore la journée de l’enfant africain

«La responsabilité des parents» vis-à-vis de leurs enfants passe par la connaissance de leur droit. C’était autour de ce thème que le MESAD et l’ensemble des organisations de protection et de promotion des droits des enfants de Yamoussoukro ont commémoré l’édition 2015 de la journée de l’enfant africain. Instaurée depuis le 16 juin 1991, la journée de l’Enfant Africain est célébrée tous les ans en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche pour leurs droits à Soweto (Afrique du Sud) le 16 juin 1976. Dans cette manifestation les adolescents noirs en Afrique du Sud protestaient contre l’imposition de l’enseignement exclusif en langue afrikaans.

Cette année, le MESAD et ses partenaires (Terre Des Hommes Italie, ACTED et PARTAGE) ont tenu à célébrer cette journée sur divers sites (Yamoussoukro, Abobo et Samo) pour permettre à un grand nombre d’enfants de se faire entendre et comprendre quant au respect de leurs droits. A Yamoussoukro, les festivités ont débuté par une parade animée par la fanfare municipale partant du centre de santé du quartier Dioulakro jusqu’à l’espace KANON (ancien terrain mondial de Maracana) du même quartier. Ce sont plus de 2000 enfants, qui ont pris part à cette parade et ont distribué plus de 1000 affiches avec des messages de sensibilisation à l’endroit des parents.

more →