Depuis quelques années, la commémoration de la Journée de l’Enfant Africain (JEA) est devenue un évènement incontournable pour les écoliers des trois établissements scolaires de la zone de migration. D’un commun accord avec les autres membres du RAEE (Réseau Afrique Enfance Epanouie qui regroupe 6 ONGs africaines partenaires de Partage), le thème choisi pour la célébration de cette année était : « Le droit à la participation : que les enfants soient vus et entendus ».

SAM_0014SAM_0017

Pour que tous les parents et enfants comprennent le sens de ce message, il est traduit aussi en langue locale : « Ny zon’ny ankizy ho afaka handray anjara amin’ny fandridrana ny fiainana : Henoy sy omeo lanja, asio hasina izy ireo ».

SAM_0038SAM_0023

Puisque la date du 16 juin est tombée un samedi cette année, les élèves du collège et lycée d’Ampasipotsy ont célébré à l’avance la JEA, c’est-à-dire le vendredi 15 juin. Dans  cette partie de la ZMA,  la cérémonie de commémoration se résume comme suit : Vers dix heures du matin, les vingt et une classes  ont effectué un carnaval depuis le collège jusqu’à l’enceinte du lycée, devant le podium en portant des pancartes où sont écrits soit le thème de cette année ou bien leurs réclamations. Ensuite commence les présentations par classe intercalées par des animations sous forme de questions réponses concernant la JEA. Toujours à Ampasipotsy, la commémoration se coïncide aussi avec le final de jeux « questions pour un champion édition 2018 ».

Dans la partie sud, à Ambatolahihazo, pour célébrer la JEA de cette année ils ont choisi la date du mercredi 20 juin. Après le carnaval diverses activités ont été programmées dans la cour de l’école primaire. Le premier à prendre la parole était le directeur de l’école par un bref historique de la Journée de l’Enfant Africain. Ensuite des poèmes et discours présentés par les collégiens se sont succedés. Pour sa part, l’assistante sociale, dans son animation, insiste sur l’importance de la participation de tous les enfants dans la promotion de leurs droits.

SAM_0069SAM_0042

Et enfin, c’est l’école primaire d’Antanambao qui a clôturé la célébration de la JEA cette année le jeudi 21 juin. Un petit discours  du Directeur de l’école sur l’importance du respect des droits de l’enfant a commencé la journée. Les parents sont venus nombreux pour voir et écouter les pétitions des écoliers à travers les écriteaux, discours, scénettes et récitations. Toujours à Antanambao, la commémoration de cette année est particulière avec le mouvement d’ensemble des élèves des cinq classes sur la chanson de l’artiste de renom Njakatiana intitulée « AZA MAMPIASA KILONGA », littéralement «  Ne faites pas travailler les enfants ». La célébration a pris fin vers onze heures de la matinée après les séances photos par classe avec leur déguisement, en souvenirs de cette année scolaire 2017-2018.

SAM_0079SAM_0099

VOICI LE POEME D’UN ELEVE A L’OCCASION DE LA JEA 2018 : 

RESPECTER NOS DROITS

Étudier c’est notre droit,

Par ce que nous sommes encore des enfants.

Notre objectif est de réussir,

Pour que nous puissions partir à l’étranger.

S’il vous plaît, respectez nos droits

Donnez-nous des valeurs.

Nous avons aussi le droit d’être écouté,

Mais pas d’être assassiné.

Enfants malagasy,

Nous avons le droit de nous vêtir

Nous avons aussi le droit de recevoir des conseils

Pour que nous suivions le droit chemin.

Pour vous les dirigeants,

Respectez les droits des enfants et pensez à eux.

Ne faites pas des instruments politiques

Les droits des enfants ici en Afrique.

Jean Éric, Classe de 4ème Ampasipotsy du village SOANAFINDRA (19ème promotion)