Les écoliers de la ZMA célèbrent la Journée de l’Enfant Africain

                Tous les ans depuis quatre ans maintenant, les enfants de la ZMA commémorent la Journée de l’Enfant Africain (JEA). Si la date officielle de la célébration est le 16 juin, cette année, la commémoration fut avancée d’une semaine car le programme scolaire des élèves est très chargé au cours de la troisième et quatrième semaine de ce mois de juin. Les écoliers d’Ampasipotsy et d’Antanambao ont commémoré la JEA à la même date, c’est-à-dire le vendredi 09 juin. Par contre, pour ceux d’Ambatolahihazo c’était le lundi 12 juin. Le thème choisi pour cette année était :

« l’Agenda 2030 pour un Développement Durable en faveur des enfants en Afrique : accélérons la protection, l’autonomisation et l’égalité des chances ».

SAM_0017 (Copier) SAM_0016 (Copier) IMG_2751 (Copier)

En voici, le résumé du déroulement de cette célébration dans les établissements scolaires dans la ZMA.

Le cœur de la célébration se trouvait à Ampasipotsy où la cérémonie avait commencé vers 10 heures par un carnaval. Après, cela chaque classe, avec des pancartes, se défilait tour à tour devant la façade d’un podium fabriqué par les enseignants devant le patio de la maison des jeunes. Des animations, chorégraphies et danses folkloriques par des enfants ainsi que les parents d’élèves ont intercalé tout ceci.
Le directeur d’école a pris la parole pour remercier toutes les personnes qui ont préparé la célébration. Ensuite, ses messages vont vers les parents, en insistant que les droits de l’enfant sont primordiaux et que chaque enfant doit en jouir. Il souhaite que tous les parents laissent librement leurs enfants étudier. En tout, c’est une erreur et une faute grave de ne pas scolariser les enfants.

SAM_0018 (Copier)
Pour sa part, le président du fokontany « quartier », dans son discours a insisté sur la protection, l’autonomisation et l’égalité des chances pour tous les enfants. Envers les écoliers, il les encourage à avoir des objectifs et de persévérer dans leurs études au moins jusqu’à la fin du troisième cycle. En tant qu’intérim du responsable de la zone de migration Mme la coordinatrice des actions sociales de prôner : « la défense des droit des enfants ne se réalise pas sans la mobilisation des parents. Chaque individu devra considérer tous les enfants comme leur propre fils ou fille. Bref, parents, autorités, jeunes et enfants sont invités à prendre ses responsabilités selon ses compétences ». A l’endroit de tous les écoliers, elle les encourage tous à bien profiter de ce que l’association leur offre et de ne pas se décourager.

Des jurys constitués de deux parents d’élèves, de la responsable de la maison des jeunes et de la représentante de l’unité santé ont été désignés pour donner des notes lors du carnaval par classe et les danses folkloriques. Les élèves ont terminé leur représentation par un mouvement d’ensemble avec la signature de l’artiste de l’année 2016 « Dadi Love » par sa chanson qui s’intitule « Amèza facture ». La chorégraphie présentée par tous les enseignants a bouclé le spectacle pour Ampasipotsy. Comme depuis l’année dernière un déjeuner d’ensemble vers 14 heures tombera le rideau de la célébration.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

                En un mot, la célébration de cette année a vu plus de participation et d’amélioration car les parents d’élèves, les personnels ainsi que les écoliers se sont tous mobilisés pour la préparation et la réalisation. Aucun problème n’a été survenu durant la fête qui d’ailleurs s’est déroulée dans la joie. Les élèves s’en étaient bien réjouis et tous les invités satisfaits. Et ils se sont donné rendez-vous pour l’édition suivante.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cécilien Ramonjavelo
Chef d’unité Tutorat ZMA