LES ECOLES DE LA ZMA CÉLÈBRENT LA JOURNÉE DE L’ENFANT AFRICAIN

C’était le jeudi 16 et le vendredi 17 juin que tous les écoliers de la ZMA (Zone de Migration de l’ASA) ont commémoré pour la troisième fois la Journée de l’Enfant Africain (JEA) cette année. Les élèves ont été supervisés et encadrés par leurs enseignants, l’équipe Tutorat et sociale. S’inspirant du thème de la célébration cette année, les élèves ont confectionné des pancartes sur lesquelles ils ont noté les messages qu’ils souhaitaient transmettre à leurs parents.

Pancarte montrant l'Afrique et Madagascar

Pancarte montrant l’Afrique et Madagascar

A cet effet, plusieurs activités ont été programmées  dans les trois (03) établissements scolaires de la ZMA durant cette célébration à savoir : carnaval effectué par toutes les classes, levée du drapeau, séance des discours, présentation des meilleures rédactions pour le niveau primaire et secondaire, théâtre, mouvements d’ensembles, concours du meilleur déguisement. Toutes ces activités étaient basées sur le slogan :

« Conflits et crises en Afrique : protégeons les droits de tous les enfants »

JEA 8

Banderole traduisant le thème JEA 2016 en malagasy

Cette année dans la ZMA, ce fut le centre annexe d’Antanambao qui a ouvert les festivités pour la célébration de la JEA 2016. Les festivités ont débuté par un carnaval à travers le centre administratif tout en chantant. Après cela, tout le monde est revenu dans la cour de l’école pour écouter le discours d’ouverture prononcé par un élève de la classe de 7ème suivi par l’exécution des mouvements d’ensemble effectués par les élèves. Vinrent après les démonstrations des activités préparées par chaque responsable de classe. La classe de 11ème a commencé par présenter un bref sketch expliquant les droits des enfants. Il y avait aussi les danses folkloriques qui marquèrent en générale la journée du 16 juin. Pour finir, les élèves ont fait des récitations relatives à la JEA.

JEA 4

Les élèves en rang durant le carnaval

Dans le deuxième établissement scolaire de la ZMA à Ambatolahihazo le vendredi 17 juin, la cérémonie de la célébration se résume comme suit :

Carnaval autour du centre, levée du drapeau, petit discours du directeur d’école rappelant aux élèves ce qu’est la JEA. Ensuite, présentation des meilleurs discours, rédactions et des poèmes par les élèves toujours axés sur le thème JEA de cette année.  Et à la fin la distribution des différents lots, préparés par le service Tutorat, à chaque participant.

JEA 5

Les élèves effectuant des mouvements d’ensemble

Pour le collège d’Ampasipotsy dans la matinée du vendredi 17 juin, les activités étaient similaires à celles du centre Antanambao hormis le concours de rédaction, les mouvements d’ensemble et le concours du meilleur orateur. Comme d’habitude, de nombreux  responsables ont été conviés pour assister à la célébration. Le président du fokontany a ouvert la séance des discours.  Selon lui, « il faudrait toujours faire connaitre et affermir les droits des enfants surtout les plus fondamentaux ». À part cela, il a affiché son espérance à l’encontre des enfants d’être continuellement assidu sur le plan scolaire. Ce fut peu après au tour du directeur d’école de prendre la parole ; propos qui se focalisa en particulier sur l’encouragement des écoliers à bien étudier.

JEA 1

Podium principal à Ampasipotsy

Après lui, ce fut au tour du responsable de la zone de migration de prendre la parole. « Il a d’abord avancé la chance qu’avaient les enfants Malagasy d’être loin des guerres qui ruinent certains pays d’Afrique. Il les poussa ensuite à connaitre leurs droits et les appliquer. Et dans son discours de clôture, Mr Hervé avait encouragé les élèves à se concentrer dans leurs études et souhaitait à chacun d’atteindre leur but ».

En somme, le point commun entre tous lors de la célébration de cette année était que chaque établissement scolaire avait organisé des déjeuners communs à la fin des festivités. Et par rapport aux deux précédentes célébrations, les organisateurs et les participants ont constaté une amélioration au niveau de la chorégraphie qui était plus attrayante que les précédentes.

JEA 6

Les élèves partageant le repas fraternel

RAMONJAVELO Cécilien, Chef d’unité Tutorat de la ZMA