Participants au séminaire PRISME à Adda

Participants au séminaire PRISME à Adda

Le premier atelier sur l’approche orienté changement initié par l’association F3E en partenariat avec Maeecha a eu lieu du 11 au 13 novembre 2014 à l’école communautaire Maeecha (ECMA), à Adda. Cet atelier entre dans le cadre d’une expérimentation des méthodes de suivi et évaluation orientées changement qui permettront de mesurer si un changement s’est produit chez les bénéficiaires et dans quelle mesure y a contribué à travers l’action.

L’équipe de Maeecha, les représentants de la communauté d’Adda, des élèves, des enseignants de l’ECMA et des encadreurs pédagogiques ont pris part à cet atelier. Marthe-Valère Feuvrier, membre du F3E et co-animatrice de cet atelier nous livre ses impressions par rapport aux différentes étapes du séminaire.

Parlez-nous du PRISME ?
Le PRISME est un programme pilote, un programme d’expérimentation de méthodologies innovantes pour mieux comprendre, mieux apprécier ce qui change chez les acteurs sur un territoire et comment les actions des ONG y contribuent.
Le PRISME est  une dynamique collective qui s’est construite sur un constat : nos outils de suivi-évaluation actuels ne nous permettent pas de comprendre et d’apprécier ce que les projets et actions de développement produisent comme changements. Ces outils sont utiles pour piloter et pour mesurer nos résultats mais ils ne suffisent pas pour la compréhension de ce qui se joue chez les acteurs (changement de comportement, de mentalités, de pratiques etc.).
Le F3E a donc proposé le lancement d’un programme collectif sur 4 ans pour tester ces méthodologies, les éprouver et en tirer des leçons et des apprentissages utiles à tous.
Le PRISME est composé de 15 projets pilotes d’expérimentation. Il concerne une trentaine d’organisations et collectivités dans une dizaine de pays, en France, en Afrique et dans les Caraïbes.

Quel a été l’objectif de l’atelier qui s’est déroulé à Adda ?
L’objectif de l’atelier était d’avoir une compréhension fine du contexte et des acteurs qui évoluent autour de l’école communautaire Maeecha, de construire une vision collective pour l’ECMA à l’horizon 2021 et enfin de poser les premières pierres d’une planification et d’un suivi-évaluation orientée changement.

Qu’est ce qui a retenu votre attention lors de cet atelier ?
La liberté de parole des participants, leur confiance, leur implication, leur ouverture pour s’approprier cette nouvelle manière de penser et voir les projets.
La qualité et la pertinence des remarques, des questions, des restitutions: chaque mot est discuté, négocié et partagé!

Les animateurs de l'atelier (Lamiat, Marthe et Martin)

Les animateurs de l’atelier (Lamiat, Marthe et Martin)

En quoi la communauté va contribuer à ce changement ?
Elle sera une actrice essentielle comme elle l’a toujours été. C’est l’émergence au sein de la communauté d’un conseil d’école renforcé qui sera déterminant pour atteindre la vision d’ECMA.

Que diriez-vous de l’implication de tous les acteurs de l’ECMA dans cet atelier ?
Exemplaire et déterminée!

Quel rôle le F3E va jouer dans ce processus dans les prochaines années ?
Le F3E accompagnera Maeecha et l’ECMA -et par extension Partage et le RAEE-, pendant les 4 années du programme pour tester, éprouver et réajuster le dispositif de suivi à toutes ces étapes.
Au niveau collectif, le F3E poursuivra la mise en lien de Maeecha avec l’ensemble des membres du PRISME et pourquoi pas au-delà. Le F3E mettra également en valeur l’ensemble des expériences des membres du PRISME.

L’agenda du PRISME aux Comores ?
En cours de construction!