Au cours de la dernière rencontre du Réseau Afrique Enfant Epanoui (RAEE), deux organisations membres, à savoir MESAD et MAEECHA, s’étaient portées volontaires pour représenter le réseau au programme pilote sur les méthodes innovantes de planification et de suivi-évaluation conduit par le Fonds pour la promotion des Etudes préalables, des Etudes transversales et des Evaluations (F3E).

Après plusieurs mois de préparation, le séminaire de cadrage du « Programme d’innovations méthodologiques pour planifier, suivre et évaluer des processus de changement » (Prisme) s’est tenu du 16 au 19 septembre 2014 à la résidence internationale de Paris. Les deux organisations étaient représentées par Konan Kouassi et Salomon Kacou du MESAD, Nasser Assoumani et Youssouf Dainane de MAEECHA. Le Prisme regroupe 29 organisations.

La première journée a été structurée en deux principales phases. La première, qu’on qualifierait de phase introductive a consisté en plusieurs étapes, à savoir : la présentation des différents participants et de leurs organisations, la présentation du F3E et de l’équipe chargée de la mise en œuvre du PRISME. La deuxième étape de cette phase a porté sur la présentation de la typologie des 15 projets qui font partie du PRISME. Selon les domaines d’actions des projets, deux catégories ont été identifiées, chacune d’elle étant dotée de deux  axes. Ainsi on a la catégorie des projets portant sur le Renforcement des dynamiques de réseaux dont les deux axes sont la sensibilisation en France et le réseau d’échanges internationaux. La deuxième catégorie de projet est celle portant sur le Renforcement des dynamiques de développement local/territorial. Ses axes sont d’une part le renforcement des compétences des acteurs publics territoriaux et d’autre part, le développement et l’appropriation de nouveaux services au niveau local. La dernière étape a permis de présenter les objectifs du Prisme, l’esprit qui le caractérise (expérimentation, apprentissage, partage, sur-mesure et capitalisation) le programme du séminaire.

La deuxième phase de la première journée en consisté en un exposé sur les principes pour accompagner le changement.

La journée a pris fin par une visite « Paris by night » avec l’ensemble des participants. Plusieurs sites et quartiers ont été visités dont la place et la Basilique Montmartre, la place Saint Michel, etc.

La deuxième journée a connu trois grands moments. Elle a débuté par la présentation des cas d’expériences de changement induit par la mise en œuvre d’actions (projets). Le premier module à proprement parler de la journée a porté sur les chemins vers le changement selon le prisme. Il a permis d’avoir une vue d’ensemble de l’approche orientée vers le changement (AOC) en mettant l’accent sur les différences qui puissent exister entre le cadre logique et les chemins vers le changement, la définition en 3 blocs (fixer un cap : l’horizon vers lequel on veut aller, à long terme, identifier les étapes pour aller vers le changement+notre propre parcours, suivre et réajuster notre chemin) de 8 étapes des chemins vers le changement. Ce module était assorti de travaux de groupes qui ont permis de parcourir les huit étapes des chemins vers le changement, à savoir : 1. définir la vision, 2. analyser le contexte, 3. identifier les grands changements préalables, 4. identifier les changements intermédiaires, 5. définir notre intervention, 6. tester le chemin de changement, 7. baliser notre chemin, 8. suivre l’évolution du contexte.

La troisième journée a également connu trois sessions précédées par un partage d’histoires de changement entre participants. La première session a porté sur la construction d’un chemin de changement. Ce module a été développé en trois séquences :

  • D’abord l’identification du parcours à suivre pour atteindre le changement visé. Ce parcours se traduit par la déclinaison du grand changement préalable en changements intermédiaires.
  • Ensuite, l’analyse de la contribution du membre du prisme à ce changement. Cette séquence permet de faire le SWOT (matrice des « forces, faiblesses, opportunités et menaces », « SWOT » en anglais) de l’organisation afin d’identifier les changements intermédiaires clés à prioriser.
  • Enfin, le test du chemin du changement qui permet d’identifier ce qui relie les changements les uns aux autres.

 

La deuxième session a porté sur la démarche à suivre pour faire le lien entre l’AOC et un projet existant déjà. La journée a pris avec la session sur la construction d’un dispositif de suivi-évaluation.

La dernière journée du séminaire a été consacrée à la préparation par chaque membre du Prisme, de l’atelier sur l’approche orientée sur le changement. Un accent a en outre été mis sur la diffusion de l’AOC dans les organisations, le suivi et la capitalisation des expériences.

Le séminaire a pris fin par la présentation des prochaines étapes du programme. Le groupe s’est séparé avec à l’esprit la grève des pilote de la compagnie Air France.