image

Célébration de la journée internationale des droits de l’enfant – École des Salines

0
sur

Les enfants ont été ravis durant la célébration de Journée internationale des droits de l’enfant le 20 novembre passé. On vous invite à regarder une courte vidéo qui présente cette journée !

Cliquez l’image pour voir la vidéo.

Journée-des-enfants_016__MG_3504

La Journée de l’Enfant Africain (JEA 2017) célébrée à Madagascar par l’ASA

0
sur

Les écoliers de la ZMA célèbrent la Journée de l’Enfant Africain

                Tous les ans depuis quatre ans maintenant, les enfants de la ZMA commémorent la Journée de l’Enfant Africain (JEA). Si la date officielle de la célébration est le 16 juin, cette année, la commémoration fut avancée d’une semaine car le programme scolaire des élèves est très chargé au cours de la troisième et quatrième semaine de ce mois de juin. Les écoliers d’Ampasipotsy et d’Antanambao ont commémoré la JEA à la même date, c’est-à-dire le vendredi 09 juin. Par contre, pour ceux d’Ambatolahihazo c’était le lundi 12 juin. Le thème choisi pour cette année était :

« l’Agenda 2030 pour un Développement Durable en faveur des enfants en Afrique : accélérons la protection, l’autonomisation et l’égalité des chances ».

SAM_0017 (Copier) SAM_0016 (Copier) IMG_2751 (Copier)

En voici, le résumé du déroulement de cette célébration dans les établissements scolaires dans la ZMA.

Le cœur de la célébration se trouvait à Ampasipotsy où la cérémonie avait commencé vers 10 heures par un carnaval. Après, cela chaque classe, avec des pancartes, se défilait tour à tour devant la façade d’un podium fabriqué par les enseignants devant le patio de la maison des jeunes. Des animations, chorégraphies et danses folkloriques par des enfants ainsi que les parents d’élèves ont intercalé tout ceci.
Le directeur d’école a pris la parole pour remercier toutes les personnes qui ont préparé la célébration. Ensuite, ses messages vont vers les parents, en insistant que les droits de l’enfant sont primordiaux et que chaque enfant doit en jouir. Il souhaite que tous les parents laissent librement leurs enfants étudier. En tout, c’est une erreur et une faute grave de ne pas scolariser les enfants.

SAM_0018 (Copier)
Pour sa part, le président du fokontany « quartier », dans son discours a insisté sur la protection, l’autonomisation et l’égalité des chances pour tous les enfants. Envers les écoliers, il les encourage à avoir des objectifs et de persévérer dans leurs études au moins jusqu’à la fin du troisième cycle. En tant qu’intérim du responsable de la zone de migration Mme la coordinatrice des actions sociales de prôner : « la défense des droit des enfants ne se réalise pas sans la mobilisation des parents. Chaque individu devra considérer tous les enfants comme leur propre fils ou fille. Bref, parents, autorités, jeunes et enfants sont invités à prendre ses responsabilités selon ses compétences ». A l’endroit de tous les écoliers, elle les encourage tous à bien profiter de ce que l’association leur offre et de ne pas se décourager.

Des jurys constitués de deux parents d’élèves, de la responsable de la maison des jeunes et de la représentante de l’unité santé ont été désignés pour donner des notes lors du carnaval par classe et les danses folkloriques. Les élèves ont terminé leur représentation par un mouvement d’ensemble avec la signature de l’artiste de l’année 2016 « Dadi Love » par sa chanson qui s’intitule « Amèza facture ». La chorégraphie présentée par tous les enseignants a bouclé le spectacle pour Ampasipotsy. Comme depuis l’année dernière un déjeuner d’ensemble vers 14 heures tombera le rideau de la célébration.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

                En un mot, la célébration de cette année a vu plus de participation et d’amélioration car les parents d’élèves, les personnels ainsi que les écoliers se sont tous mobilisés pour la préparation et la réalisation. Aucun problème n’a été survenu durant la fête qui d’ailleurs s’est déroulée dans la joie. Les élèves s’en étaient bien réjouis et tous les invités satisfaits. Et ils se sont donné rendez-vous pour l’édition suivante.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cécilien Ramonjavelo
Chef d’unité Tutorat ZMA

Seja um DEFENSOR – Combate à Exploração Sexual Contra Crianças e Adolescentes

0
sur

18 de Maio é o Dia Nacional de Combate à Exploração Sexual Contra Crianças e Adolescentes no Brasil.

« Diariamente, centenas de meninas e meninos são abusados ou explorados sexualmente. No último ano, o #Disque100 registrou mais de 17 mil denúncias. Porém, os números ainda não expressam a realidade, já que muitos casos não são comunicados. »

O Gacc entra na campanha com o tema “Seja um defensor”, para mobilizar e conscientizar durante toda a semana sobre a importância de prevenir e combater essa prática.

Entre os dias 15 e 18 de maio diversas atividades foram realizadas com o intuito de gerar maior compreensão sobre o tema. Crianças, adolescentes, pais e comunidade em geral precisam entender o que é e quais as consequências de abusos sexuais cometidos a crianças e adolescentes. Assim, cada membro da sociedade podese tornar um defensor da causa.

Integrante da Rede ALDIN / Partage, o Gacc, em parceria com as Associações: ACECAB (Antônio Bezerra); ACAC (Jardim União); AACG (Granja); ADECOMP (Parambu) e ACOMVA (Várzea Alegre), desenvolveu atividades lúdicas com crianças e adolescentes: construção de plaquinhas e faixas, exibições de vídeos, rodas de conversas e outras. A culminância ocorreu dia 19, com uma caminhada para alertar a comunidade sobre o assunto e promover a conscientização de todos.

18582368_829267800571995_8749610351368643278_n18582368_1182796841847195_7380703528393044848_n

Les « Tambours pour une éducation pour tous » de la Bloco Malagasy réussissent à sensibiliser l’Afrique de l’Ouest sur l’importance de l’éducation

0
sur

La Bloco Malagasy vient d’accomplir avec brio sa septième tournée d’échanges interculturels. Après l’Espagne en juillet-août 2011, le Cambodge en mars 2011, le Cambodge et la Thaïlande en février-mars 2014, le Brésil en mars 2014, l’Afrique du Sud en avril-mai 2015, l’Asie du Sud-Ouest en février-mars 2016, les jeunes talentueuses de Tuléar ont encore une fois connu le succès cette année avec « Tambours pour une éducation pour tous » en Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Arrivées à Tuléar le 27 mars dernier, les sept percussionnistes ont connu trois semaines de partages, de renforcement de capacités et de découvertes.

La première étape des séjours interculturels de la Bloco Malagasy a débuté en Côte d’Ivoire le 6 mars dernier. Pendant dix jours, elles ont enchaîné les visites, les concerts et les échanges avec les artistes ainsi que les acteurs de la société civile ivoirienne. C’est ainsi par exemple, qu’elles ont pu s’entretenir avec les femmes influentes du monde entrepreneurial ivoirien au « Forum de l’Emploi et de l’Entrepreneuriat au Féminin » d’Abidjan ou encore se produire devant la grande famille de la Banque Africaine de Développement (BAD).

1.Boromo

Au Burkina Faso, à la seconde étape de  » Tambours pour une éducation pour tous « , les sept jeunes du groupe ont passé trois jours avec l’équipe des Grandes personnes de Boromo au cours desquels elles ont effectué des parades de rues, des échanges avec les artistes locaux et des spectacles pour tout public. Ainsi, le 18 mars, elles ont joué pour les détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Boromo. Ensuite, elles ont rejoint Bobo-Dioulasso où elles ont fait des rencontres artistiques enrichissantes et exceptionnelles. Elles ont ainsi joué avec un groupe de batucada burkinais. L’une des meilleures expériences des filles lors de ce périple en Afrique de l’Ouest est la soirée du 23 mars où elles ont joué avec deux autres groupes venant de deux pays différents: le groupe traditionnel Djoula du Burkina Faso et  la fanfare Ooz Band de la France.

 

2.feef

Ce voyage culturel a été organisé par le réseau Eau de Coco dont fait partie l’ONG Bel Avenir, en partenariat avec l’association française Partage et ses collaborateurs en Afrique de l’ouest dont les associations Dispensaire Trottoir et le MESAD (Mouvement pour l’Éducation, la Santé et le Développement), la Fondation Covalence, Kenya Airways et Carambole.

À la restitution de la tournée avec les bénéficiaires de l’ONG Bel Avenir, le 1er avril dernier, au Cinéma Tropic, les ambassadrices de la Bloco Malagasy ont exprimé leur satisfaction et ont espéré que leurs efforts pour la revendication d’une éducation de qualité pour tous porteront leur fruit !

 

4.trio artistique

La Bloco Malagasy se prépare pour promouvoir une éducation pour tous en Afrique de l’Ouest

0
sur

Principale_final-01
“Tambours pour une éducation pour tous”, tel est le titre de la tournée d’échanges interculturels pour la promotion de la scolarisation que le groupe de percussions Bloco Malagasy effectuera en Afrique de l’ouest du 6 au 24 mars prochain. Les 7 percussionnistes du groupe sillonneront la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso pour promouvoir une éducation de qualité pour tous.

La Bloco Malagasy est née en 2008 à l’initiative de l’ONG Bel Avenir, membre du réseau Eau de Coco et du Réseau Afrique Enfance Épanouie /LAMAKO. Il s’agissait alors de donner aux jeunes filles défavorisées de la ville de Tuléar, dans le sud-ouest de Madagascar, l’opportunité de pratiquer une activité artistique nouvelle et inédite dans la Grande Île, tout en les aidant à s’épanouir en tant que femmes.

IMG_8670 Francophonie-XVI_021_IMG_4201

Véritables ambassadrices de l’épanouissement féminin et de la jeunesse de Madagascar, les filles profitent de chaque spectacle pour promouvoir les droits fondamentaux des femmes, notamment lors du XVIè Sommet de la Francophonie. Et cette fois encore, elles vont transmettre leurs messages forts à travers leurs tambours. Donc n’hésitez pas à profiter des nombreuses représentations que la Bloco Malagasy donnera en Côte d’Ivoire du 06 au 15 mars et au Burkina Faso du 16 au 24 mars 2017. Ensemble, revendiquons une éducation de qualité pour tous!

Francophonie-XVI_015_IMG_4107

D’Andorre jusqu’en Espagne, la Malagasy Gospel chante les droits de l’enfant

0
sur
D’Andorre jusqu’en Espagne, la Malagasy Gospel chante les droits de l’enfant

Elles sont vingt-et-une filles et Harris, seul garçon et voix leader de la Malagasy Gospel du Centre d’Art et Musique de l’ONG Bel Avenir, à s’envoler pour l’Europe le lundi 21 novembre dernier. Emportant avec eux un répertoire de chants en espagnol, malgache, français et catalan, la chorale sensibilise les publics andorran et espagnol sur les droits des enfants et la vie quotidienne à Madagascar.

La Malagasy Gospel est une chorale de chant de gospel formée par environ 200 filles et une voix masculine d’un jeune non-voyant. L’ONG Bel Avenir effectue quotidiennement un suivi scolaire de ses bénéficiaires et pour choisir les choristes participantes à la tournée, un des critères de sélection a été l’assiduité scolaire. Durant un mois, des rencontres avec d’autres jeunes, des concerts, des découvertes exceptionnelles vont leur permettre de grandir et de devenir les futurs leaders de leur communauté.

Organisées par la Fondation Agua de Coco, les représentations du groupe commencent à l’Auditorium National d’Ordino, au nord-ouest d’Andorre le 25 novembre avant de continuer au Centre Culturel à Tarragone et au Théâtre Can Massalera à Barcelone au nord-est de l’Espagne les 26 et 27 novembre. Du 1er au 19 décembre, la chorale poursuit son trajet en passant par Valladolid, Getxo, Coruña, Ibiza, Palma de Mallorca et Madrid.
MGOSPEL2

Dans toutes les villes où les choristes passent, ils effectuent des échanges culturels avec des enfants de leur âge dans des écoles comme l’École Publique Mare De Deu Del Llidó à Ordino ou à l’École Ordino. Les jeunes de Madagascar ont même l’occasion de loger au grand parc d’attractions Naturlandia à Andorre où ils peuvent profiter de grands loisirs comme le tobotronc ou le circuit buggy 4×4. La Malagasy Gospel présentera pour la première fois un concert dans un bateau durant leur trajet de Palma Mallorca jusqu’à la belle ville d’Ibiza.

Tout au long de leur séjour, les filles remplissent leur cahier de voyage où elles marquent toutes leurs découvertes qu’elles pourront partager avec leurs familles et leurs amis une fois de retour au pays.

« Il était une fois mille voix » qui promeuvent les droits des enfants

Cette tournée d’échanges culturels est organisée dans le cadre du projet artistique et de solidarité « Il était une fois mille voix ». La musique est choisie comme outil de diffusion et de défense des droits des enfants.
Après avoir traversée plusieurs villes espagnoles, la Malagasy Gospel clôture son voyage culturel en unissant ses voix avec divers chœurs de l’Espagne au Centre Olympique de tennis de Madrid « La Casa Mágica » les 17 et 18 décembre. Un spectacle familial dans lequel 1 000 enfants joignent leurs voix pour défendre leurs droits.

Avec l’appui de la Mairie de Madrid et les collaborateurs la Fundacion Telefonica, Garrido, Anya, Hinves, Mio Design, Papanautas, Freepress, Seur, Atrápalo, Lola la Mota, Oyemira, Metromadrid, Lapizdavida, Curín et Improve For Change, la Malagasy Gospel et les choristes espagnols peuvent réunir 10 000 personnes durant ces deux concerts. Les droits des enfants méritent bien d’être promus!

MGOSPEL3

Le Grand Alahady Festival sur la thématique « en route pour l’école, en route vers le futur » anime la ville du soleil

0
sur

IMG_9295

Le Grand Alahady Festival de l’ONG Bel Avenir qui s’est tenu à Tuléar du 30 septembre au 2 octobre dernier a marqué la population avec ses diverses activités liées à l’importance de l’éducation. Près de six cent personnes ont été sensibilisées sur l’importance de l’éducation avec le thème “En route pour l’école, en route vers le futur”.

Les festivités ont débuté la matinée du vendredi 30 septembre par un grand carnaval avec la participation des groupes artistiques du Centre d’Art et Musique (Roda Malagasy, Bloco Malagasy, Malagasy Cirque, Les Géants de Tuléar et Malagasy Marching Band), des élèves du Collège des Salines, des bénéficiaires du Foyer social, de l’Ecole de Sport et des Centres d’éducation nutritionnelle.

IMG_9135    IMG_2665

Des échanges artistiques, une grande séance de zumba populaire ont aussi été au programme. Le samedi 1er octobre a été une journée portes ouvertes où la population de Tuléar a eu l’occasion de découvrir toutes les activités de l’ONG. Les jeunes talents ont ensuite rythmé le weekend lors des scène ouverte et concert. Le weekend festif s’est poursuivi le dimanche 2 octobre avec l’Alahady Sport Festival et l’Alahady Music Festival.

Cette année, le rendez-vous incontournable qu’est le Grand Alahady Festival a pu être réalisé grâce aux soutiens de nos collaborateurs. Merci á Cultuléart, Ny Havana, la Direction de la Coopération Internationale de la Principauté de Monaco, Orange Madagascar et STAR.

IMG_9588

Le sourire, le partage et l’enthousiasme ont été au rendez-vous. Retrouvons-nous pour l’Alahady Music festival le 18 décembre prochain pour encore plus de partage et d’ambiance !

‘CPCR Workshop – Capacity Building for Local Child Protection Officers’

0
sur

14195336_646641382161342_3382206928133403529_o  14188163_646641458828001_7392096866410117750_o

August 29th – 31st, CPCR conducts a workshop to summarize a project of capacity building for local child protection officers. Since 2014, CPCR has worked with the Ministry of Social Development and Human Security and UNICEF to conduct child protection training program for state officers in sub-district level across 10 provinces. This would be the last meeting for all state officers to review and summarize their performance. It is a positive development that now local state officers understand how to assist children in their areas and ask for help from local multidisciplinary team. Since the program receives a positive feedback, CPCR plans to expand this training to new areas. At the end of workshop, CPCR also conducts a special program – Meeting the Local Child Guard from 10 Provinces. ‘The Child Guard’ is another program that CPCR invites a general public to voluntarily assist children in their own areas. The program has expanded and received huge support from many sectors. CPCR believe that everyone can be ‘the Child Guard’

14124892_646641352161345_2018924200611057376_o  14115565_646641445494669_6848194032270102724_o

14115052_646681268824020_999777523150837271_o   14114978_646681238824023_6495318183806086212_o